impression

[feather_share]
Votre apparence physique est la première chose que les personnes observent: sexe, morphologie, regard, origine ethnique, et âge. Aussi rapide et superficielle que cela puisse paraître, ces caractéristiques physiques forment une première conception de votre identité.

Nous sommes prisonniers de nos préjugés, car nous possédons tous des idées préconçues sur les autres, et tout le monde est stéréotypé. C’est ainsi que notre cerveau fonctionne depuis des millénaires.

1. le genre

Le genre est presque toujours la première chose que les gens observent. Nous reconnaissons tous instantanément les formes distinctives de l’homme et de la femme même à distance.

imgres

L’homme
L’homme est présumé fort. Ce stéréotype paternel fait de l’homme le chef de famille, le «?fournisseur?», et le protecteur. Mais autant l’homme est présumé fort, autant il est également présumé plus froid que la femme.

Du point de vue hormonal, l’homme a plus de testostérone, qui est corrélée avec la force et la détermination physique, mais aussi avec plus de détachement social et émotionnel.

Les hommes qui ne parviennent pas à projeter de la force sont facilement étiquetés comme des personnes sans énergie, des mauviettes, des poules mouillées, et un certain nombre d’autres noms qui jettent un doute sur leur masculinité.

La femme
Le premier stéréotype féminin est sans aucun doute celui de la femme qui manque de confiance en elle et d’affirmation de soi. Elle représente la version d’un stéréotype féminin paternaliste classique de femmes faible. Ce stéréotype empêche certaines femmes d’obtenir des postes nécessitant un haut niveau de compétence. Ce qui contribue à la sous-représentation systématique des femmes aux postes de direction et de gestion.

Un autre célèbre stéréotype féminin est celui de la femme qui se rebelle contre ce premier stéréotype. Elle représente la femme forte et froide. Elle est dépeinte comme plus colérique, pleine de ressentiment, rusée, et généralement plus désagréable.

2. l’ethnie

«?Au paradis, les amants sont français, la police est colombienne, la nourriture est italienne, les voitures sont allemandes, et le tout est géré par les Suisses. En enfer, les amants sont suisses, les policiers sont allemands, la nourriture est britannique, les voitures françaises, et le tout est géré par les Italiens.?»

Nous discernons l’origine ethnique d’une personne par une combinaison de facteurs complexes. La plupart du temps, nous regardons la couleur de la peau, les traits du visage et les cheveux, mais nous portons également attention aux signaux vocaux comme l’accent et la diction.

Les Hispaniques, par exemple, sont stéréotypés comme ayant le «?sang chaud?» et d’être intensément passionné. Les Juifs et les Américains d’origine asiatique sont considérés comme intelligents et donc plus compétents, ce qui fait d’eux des concurrents économiques par rapport aux autres groupes, de sorte qu’ils sont souvent stéréotypés comme froid et indignes de confiance. Les Noirs avec la peau claire subissent généralement moins de discrimination de la part des Blancs et peuvent entrer plus facilement dans les milieux dominés par ces derniers.

3. l’âge

L’âge est également une des premières choses que les personnes remarquent et décrit les un des autres. Il fournit quelques indices sur les expériences de la vie, à la fois récentes et lointaines de la personne.

imgres-2

En vieillissant, nous sommes considérés comme plus expérimentés et probablement plus sages. Mais à partir d’un certain point, nous commençons aussi à être considérés moins capables que les plus jeunes.

Les enfants et les personnes âgées sont généralement considérés comme moins compétents, mais plus chaleureux que les adultes dans la force de l’âge.

4. l’expression

La plus importante manifestation visuelle d’une personne est son visage et c’est également par là que les personnes vous identifient en premier.

La plupart de ce que les autres peuvent dire sur vous en regardant votre visage dépendent de l’expression que vous portez à un moment donné et qui est étroitement liée à votre état ??émotionnel.

Nous observons notamment les caractéristiques du visage et nous évaluons également la beauté de celui-ci, que ce soit esthétique ou non. Ces caractéristiques façonnent notre jugement de force et de chaleur d’une personne.

La mauvaise humeur est socialement contagieuse. Les personnes qui se sont levées du mauvais pied peuvent afficher des expressions tristes qui les rendent moins attractifs et que nous abordons avec une certaine appréhension. Ces expressions peuvent rendre vos interactions sociales plus difficiles. Au contraire, les personnes qui possèdent naturellement un visage souriant auront tendance à avoir de meilleures interactions avec les autres.

5. l’apparence

Être physiquement attrayant est seulement une partie de ce qui rend une personne attractive, mais que cela plaise ou non cela compte certainement.

C’est plus particulièrement vrai pour les femmes, qui en raison de leurs rôles traditionnellement moins puissants dans la société sont plus souvent jugées, et plus sévèrement sur leur apparence que leurs homologues masculins.

Les femmes de bonnes conditions physiques sont plus susceptibles de se marier avec des hommes de classe sociale supérieure et d’avoir de nombreux enfants en bonne santé.

La beauté a un pouvoir d’aveuglement de notre jugement et les personnes attractives font plus d’argent. Mais ce fait ne signifie pas nécessairement que nous admirons toujours les personnes physiquement attrayantes. Une réaction de compétition peut se développer, provoquer de la jalousie, créer des tensions et même créer des ennemis.

6. la morphologie

Quand un homme se présente à votre porte avec le physique d’un lutteur de sumo, vous sautez à des conclusions différentes que s’il est bâti comme Woody Allen.

morphologie

Même si les normes de la beauté sont différentes dans le monde entier, il y a universellement des proportions qui sont plus appréciées, comme le rapport entre les épaules et la taille pour les hommes et le rapport entre tailles et les hanches pour les femmes. Ils définissent la pertinence biologique pour l’accouplement.

N’oublions pas les autres caractéristiques biologiques qui comptent le plus et qui sont la hauteur et le rapport entre le taux de muscle et le taux de graisse. Les personnes de grande taille sont considérées comme plus confiantes et compétentes. De même, les personnes musclées et possédant de larges épaules émettent le signal qu’elles sont physiquement plus fortes.

Beaucoup de personnes perçoivent également l’obésité comme un problème psychologique. Les obèses sont stéréotypés comme souffrant d’un manque de volonté.

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés. Cela me permet de savoir si nous créons le contenu qui vous intéresse. Suivez-moi @MotiveToiDotCom si vous avez des questions ou si vous voulez juste recevoir quelques tweets intéressants. Vous pouvez aussi vous inscrire à notre newsletter. Je vous souhaite une agréable visite sur Motive-toi.com. 🙂

Source: Compelling People: The Hidden Qualities That Make Us Influential

Olivier Charles

Olivier Charles est passionné par l’entrepreneuriat, la finance et le développement personnel. Il est contributeur pour developpementpersonnel.org et le créateur de Motive-Toi.com. Un blog personnel dédié à vous aider à devenir plus efficace, en exploitant au maximum vos possibilités qui mèneront à la réalisation de vos objectifs les plus importants.