Carpe Diem

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Avez vous déjà eu le sentiment que votre vie vous échappe ? Que vous perdez votre temps malgré vos meilleures intentions ? Eh bien, vous n’êtes pas seul.

Dans le film le Cercle des poètes disparus, le professeur de lettres joué par Robin Williams, encourage ses élèves à l’épanouissement des personnalités et à profiter de l’instant présent.

C’est le célèbre « Carpe Diem » extrait d’un poème de Horace que l’on traduit en français par : « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ».

Carpe Diem – Le Cercle des poètes disparus

Un philosophe du nom de Sénèque, mort il y a presque deux mille ans, prônait déjà ces mêmes idées.

Voici 3 des idées majeures selon Sénèque écrites dans son ouvrage, De la brièveté de vie :

1. La vie est courte si vous là dépensez en futilités

Combien de temps perdez-vous sur les médias sociaux ?

La plupart d’entre nous passent malheureusement trop de temps à regarder des vidéos d’adorables chats.

Nous « likons » et commentons sur Facebook la dernière photo du repas de nos amis. En d’autres termes ; faire ce qui n’apporte rien d’essentiel à notre vie.

Mais l’être humain a toujours été excellent pour trouver des moyens de perdre son temps.

Nous passions déjà la plupart de notre de temps à des activités futiles bien avant l’invention d’Internet, même si ces activités ne nous semblaient pas anodin.

Le problème avec les activités futiles, c’est qu’elles nous font paraître la vie plus courte.

Par exemple, votre vie vous semblera particulièrement courte si vous êtes uniquement animé par le besoin de reconnaissance et de pouvoir. Vous aurez toujours un œil sur un but futur. Vous ne serez pas en mesure de profiter pleinement du moment présent.

« Tout l’avenir réside dans l’incertitude : vivez maintenant » — Sénèque

Nous avons tendance à penser qu’une fois nos objectifs atteints, nous pourrons ensuite profiter de la vie. Cela fonctionne rarement de cette façon. Nous passons ainsi notre vie à nous préparer à vivre.

L’existence pourra également sembler courte à ceux qui poursuivent une vie de luxe. Ces personnes ne peuvent souvent pas profiter de leur objet de désir. Elles sont toujours à se demander quand ce sentiment se terminera et quand arrivera le prochain objet de leur attention.

2. Être en permanence en mouvement ne signifie pas forcément l’accomplissement de soi

Certaines personnes sont heureuses en passant leur vie à suivre les changements de direction du vent. Elles craignent de ne pas être sur la bonne route et regrettent ce qu’elles laissent derrière elles.

D’autres sont heureux de se laisser ballotter par les vagues. Elles arrêtent seulement de dériver quand elles sont trop fatiguées ou trop âgées pour continuer.

Carpe Diem

Et puis il y a celles qui consacrent leurs plus belles années à vivre dans la luxure et à succombé à la cupidité.

Ces personnes se répètent sans cesse qu’elles vont changer un jour leur mode de vie, mais elles ne le font jamais.

« La vie est longue, si vous savez comment l’utiliser. » — Sénèque

Au moment où elles se disent que le moment est venu, elles sont alors trop vieilles ou trop faibles pour changer leurs habitudes.

3. La vraie source de satisfaction vient de l’intérieur

Une personne épanouie est autonome et indépendante. Pour ces personnes, la perte de statut ou un problème financier ne sont pas dramatiques ; leur bonheur ne dépend pas de circonstances extérieures.

Sénèque explique qu’une fois que nous sommes guidés par la cupidité, nous sommes condamnés à rester toujours pauvres.

Le chemin le plus sûr vers le vrai bonheur est de vivre en fonction de ses moyens et d’apprécier ce que la vie nous offre.

Vous n’aurez ainsi jamais le sentiment d’avoir un manque de quoi que ce soit dans votre vie.

À l’instant où vous commencerez à convoiter des biens matériels inutiles, vous constaterez que vous serez pris dans une sorte de pauvreté.

Peu importe où vous vivez ou ce que vous faites, que ce soit en exil ou dans votre pays d’origine, malade ou en excellente santé, sachez ceci : vous pouvez toujours sonder les cieux et contempler les aspects les plus profonds de l’existence.

Rappelez-vous : le bonheur vient de l’intérieur. Vous seul pouvez déterminer la façon dont vous percevez le monde autour de vous.

Afin de vivre une vie épanouie, vous ne devriez pas faire valider ou fonder vos valeurs en fonction du jugement des autres. Tirez plutôt parti de la connaissance et la sagesse de ceux qui nous ont précédés. Vous pourrez ainsi trouver votre place dans le monde et contribuer au bien de l’humanité.

Référence :

Olivier Charles

Olivier Charles est passionné par l’entrepreneuriat, la finance et le développement personnel. Il est contributeur pour developpementpersonnel.org et le créateur de Motive-Toi.com. Un blog personnel dédié à vous aider à devenir plus efficace, en exploitant au maximum vos possibilités qui mèneront à la réalisation de vos objectifs les plus importants.
Facebooktwitterpinterestlinkedin