cerveau

Facebooktwitterlinkedinmail

Savez-vous que notre cerveau est un formidable dealer de drogue ? Il nous injecte les meilleures substances que nous pouvons consommer à volonté et sans effet secondaire.

Nous sécrétons quatre principaux produits chimiques qui contribuent à tous nos sentiments positifs: l’endorphine, la dopamine, la sérotonine et l’ocytocine. Agissant seul ou de concert, à petites doses ou grandes, quand nous nous sentons heureux ou joyeux, les chances sont grandes que l’un ou plusieurs de ces produits chimiques circulent dans nos veines.

Mais ces substances chimiques n’existent pas simplement pour nous faire sentir bien. Elles servent chacune un but bien concret: notre survie.

L’endorphine et la dopamine sont les raisons pour lesquelles nos ancêtres étaient conditionnés à partir à la chasse et à pourchasser leurs proies avec détermination. Ils nous font sentir bien quand nous trouvons ce que nous recherchons, quand nous construisons ce dont nous avons besoin pour notre bien-être, et lorsque nous atteignons nos objectifs.

1. L’ENDORPHINE: La drogue du sportif

L’endorphine a un et un seul but: masquer la douleur physique. Souvent sécrété en réponse à un stress ou à une peur, il masque la douleur physique par un sentiment de plaisir.

L’endorphine donne aux humains une capacité remarquable pour l’endurance physique. Le sentiment d’euphorie que beaucoup d’athlètes ont pendant ou après une dure séance d’entraînement est en fait le produit de l’endorphine qui brûle dans leurs veines.

Cette sensation peut être tellement forte au point que nous pouvons réellement développer une dépendance à l’endorphine. Voilà pourquoi les gens qui pratiquent régulièrement de l’exercice ont besoin d’aller courir ou se rendre à la salle de gym pour pouvoir se détendre, surtout après une journée stressante au travail.

Comment profiter de l’effet de l’endorphine ?

Nous pouvons produire essentiellement de l’endorphine grâce à l’exercice physique et le le travail manuel. Rire libère également de l’endorphine pour masquer la douleur que peut procurer les spasmes de nos organes.

2. LA DOPAMINE: La drogue des objectifs atteints

La dopamine est responsable de la sensation de satisfaction resentie après avoir terminé une tâche importante, terminé un projet ou atteint un plus grand objectif.

Nous savons tous comment il est agréable de barrer quelque chose de notre liste de choses à faire. Mère Nature a donc conçu une façon intelligente de nous aider à rester concentré sur la tâche à accomplir. C’est encore la dopamine qui fait de nous une espèce vivante à la recherche de buts qui nous font évoluer.

Au plus nous nous rapprochons de nos objectifs, au plus nos indicateurs nous informent que nous faisons des progrès par un shoot de dopamine. Puis, finalement, lorsque nous atteignons notre objectif, nous sommes gratifié par un sentiment intense d’accomplissement généré par un flux de dopamine; notre récompense biologique pour tout ce dur travail.

Au plus important est l’objectif et l’effort exigé, au plus nous produisons de dopamine. Voilà pourquoi il est plus gratifiant de travailler dur pour accomplir quelque chose de difficile.

Comment profiter de l’effet de la dopamine ?

Fixez-vous des objectifs ambitieux. Planifiez des étapes intermédiaires afin d’atteindre ces objectifs. Chaque étape atteint libérera la dopamine vous motivant à continuer la prochaine étape jusqu’à l’obtention de votre objectifs et de votre récompense biologique.

 

La couche mammifère de notre cerveau nous a permis de devenir des animaux sociaux car nous ne sommes tout simplement pas assez fort pour survivre seul et encore moins pour prospérer. C’est là où la sérotonine et l’ocytocine interviennent. C’est grâce à ces deux produits chimiques que nous vivons en sociétés et développons des cultures.

3. LA SÉROTONINE: La drogue de la fierté

La sérotonine crée le sentiment de fierté. C’est ce que nous ressentons quand nous nous apercevons que d’autres comme nous nous respectent. Il nous fait sentir fort et confiant, comme si rien ne pouvait nous arriver.

Comme nous sommes des êtres sociaux, nous avons besoin et recherchons avant tout l’approbation des membres de notre tribu. Cela explique par exemple, pourquoi lorsque nous participons à une course, c’est si différent de franchir une ligne d’arrivée seul, sans spectateurs que lorsqu’une foule nous acclame. Dans les deux cas, la réalisation est la même, le temps est le même, et l’effort est le même. La seule différence est que, dans un cas, d’autres personnes sont présentes pour témoigner de notre réussite et nous encourager.

Il est intéressant de remarquer qu’au plus nous donnons de nous-mêmes pour aider les autres à atteindre ce qu’ils souhaitent, au plus notre valeur pour le groupe augmente, et au plus nous inspirons le respect.

Comment profiter de l’effet de la sérotonine ?

Sortez du troupeau et faites ce que les autres n’osent pas faire. Impressionnez les par vos actions et ne manquez jamais une occasion d’aider votre prochain.

4. L’OCYTOCINE: La drogue de l’amour

L’ocytocine est sans doute notre produit chimique préféré. C’est ce sentiment d’amitié, d’amour ou de confiance. Nous le ressentons quand nous sommes en compagnie de nos amis les plus proches ou de personnes de confiance. C’est le sentiment quand nous faisons quelque chose de gentil pour quelqu’un ou lorsque quelqu’un fait quelque chose de bien pour nous.

Mais l’ocytocine est vital pour notre instinct de survie. Sans lui, nous n’accomplirions aucun actes de générosité – il n’y aurait aucune empathie. Nous ne serions même pas en mesure de développer de solides liens de confiance et d’amitié. Nous n’aurions personnes sur qui compter pour surveiller ce qui se passe dans notre dos.

Au plus nous passons de temps avec quelqu’un, au plus nous sommes disposés à nous rendre vulnérables à cette personne. Nous développons de l’ocytocine quand nous apprenons à lui faire confiance et à gagner sa confiance.

L’ocytocine est également libéré avec contact physique. Ce sentiment chaleureux que nous ressentons quand nous embrassons quelqu’un que nous aimons.

Non seulement il est responsable des sentiments de confiance et de loyauté, mais il fait aussi nous sentir bien et nous inspire à faire de bonnes choses pour les autres. C’est peut être une des raisons pour laquelle l’ocytocine nous fait vivre plus longtemps. Une personne qui est bon pour les autres est bonne pour la survie de l’espèce.

Comment profiter de l’effet de l’ocytocine ?

Cherchez à créer des relations fortes avec les autres. Ensuite, faites ce que vous pouvez pour les faire se sentir mieux et n’hésitez pas à devenir plus tactile.

Donc, si vous souhaitez profiter au maximum des substances que la nature vous a donné, il parait indispensable de pratiquer de l’exercice régulièrement, bouger le plus possible, vous fixer des objectifs ambitieux pour la vie, et prendre des chemins différents des autres. Sans oublier bien sur de créer des liens forts avec votre entourage et aider les personnes dans le besoins. C’est ainsi que vous obtiendrez la meilleure et plus saine des drogues.

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés. Cela me permet de savoir si nous créons le contenu qui vous intéresse. Suivez-moi @MotiveToiDotCom si vous avez des questions ou si vous voulez juste recevoir quelques tweets intéressants. Vous pouvez aussi vous inscrire à notre newsletter. Je vous souhaite une agréable visite sur Motive-toi.com. 🙂

Photo droit d’auteur: nomadsoul1 / 123RF Banque d’images

Olivier Charles

Olivier Charles est passionné par l’entrepreneuriat, la finance et le développement personnel. Il est contributeur pour developpementpersonnel.org et le créateur de Motive-Toi.com. Un blog personnel dédié à vous aider à devenir plus efficace, en exploitant au maximum vos possibilités qui mèneront à la réalisation de vos objectifs les plus importants.
Facebooktwitterlinkedinmail