Vie

Comment Arrêter l’Alcool (Et Autres Addictions) Par Soi-même

• Bookmarks: 44


Il y a certainement de nombreuses raisons pour lesquelles vous pourriez vouloir arrêter l’alcool. Certaines personnes arrêtent de boire suite à un problème de santé comme une maladie du foie.

D’autres, parce qu’elles prennent des médicaments qui ne sont pas compatibles avec la consommation d’alcool. D’autres encore, choisissent de le faire simplement pour adopter un mode de vie plus sain ou par convictions religieuses.

L’abus d’alcool est responsable de plus de 7 % des maladies et décès prématurés en Europe. Rien qu’en France, elle est à l’origine de 49 000 décès par an. Il peut être à l’origine de nombreux problèmes de santé s’il n’est pas traité suffisamment tôt. Notamment la cirrhose, les maladies cardiaques, l’hépatite, le cancer et les accidents vasculaires cérébraux. L’abus d’alcool peut également affecter la santé émotionnelle en augmentant le stress, l’anxiété et en favorisant la dépression.

Abandonner complètement n’est peut-être pas facile, surtout si vous êtes déjà un grand consommateur, mais les quelques astuces suivantes pourront sans doute vous faciliter la tâche.

Arrêter de boire par soi-même

Si vous sentez que vous avez une dépendance légère à boire du vin ou de la bière, une option est d’arrêter l’alcool par soi-même. Bien que cela puisse sembler difficile, cela peut être une solution viable pour certaines personnes. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, vous voudrez sans doute vous faire accompagner par des professionnels, un organisme ou un institut tel que institutadios.com.

1. Évitez les tentations

Pour commencer, éviter les situations où vous pourriez être tenté de consommer de l’alcool est certainement une excellente idée. Cela signifie ne pas participer aux réunions entre collègues au café pendant un certain temps. Ou si vous avez tendance à boire au restaurant, portez-vous par exemple volontaire pour conduire.

De même, essayez d’identifier les moments où vous buvez habituellement et comblez ces périodes avec d’autres activités. Identifier les moments où vous êtes tenté de boire est primordial, en particulier si vous avez déjà essayé d’arrêter plusieurs fois dans le passé. Pourquoi ne pas les combler avec une activité sportive ou une promenade dans un parc pour vous détendre ?

2. Réduisez progressivement votre consommation d’alcool

Réduire la quantité que vous consommez peut également être un tremplin efficace pour abandonner plus tard complètement l’alcool et ainsi évoluer vers un mode de vie plus sain.

En effet, réduire la quantité que vous buvez au lieu de renoncer complètement peut apporter de nombreux avantages pour la santé et de plus ce sera plus facile à respecter. Réduire n’a pas à être compliqué. Prenez l’habitude de désigner chaque semaine des jours comme des journées sans alcool. Le défi personnel étant d’éliminer les tentations et de vous encourager à ajouter plus de jours sans alcool.

3. Se récompenser pour les progrès effectués

Il est important d’admettre le fait qu’il peut être difficile d’apporter des changements à son style de vie. C’est pourquoi vous devez vous offrir une récompense lorsque vous faites des progrès. Il est également très important de ne pas être trop strict avec soi-même si vous décrochez de temps en temps.

Une méthode efficace pour suivre vos progrès et maintenir votre motivation est de vous fixer des objectifs à court terme. Visez par exemple d’abord une semaine sans alcool, puis, une fois que votre habitude sera ancrée, visez un mois sans alcool.

Quels sont les symptômes de sevrage d’alcool ?

Les symptômes exacts du sevrage alcoolique dépendent principalement de la quantité que vous buvez et de votre constitution. L’alcool est reconnu comme une substance favorisant la dépression. Le système nerveux compense la consommation excessive d’alcool à long terme en devenant plus sensible et hyperactif. Retirez l’alcool et votre corps se retrouve soudainement en « surchauffe ».

Jusqu’à ce que votre système nerveux retrouve son équilibre, vous pouvez ressentir de l’anxiété, des nausées, des tremblements, de l’insomnie, des maux de tête, des sueurs ou des vomissements. Dans les cas les plus extrêmes, des hallucinations, de la fièvre, une accélération du rythme cardiaque et même des convulsions sont possibles. Et dans de rares cas, la réaction peut être si extrême que le sevrage est mortel. Il n’y a aucun moyen de prévenir entièrement ces symptômes si vous décidez d’arrêter brusquement l’alcool, mais cela ne devrait pas vous décourager.

Pour conclure, faites vos recherches à l’avance si vous décidez d’arrêter de boire par vous-même. Établissez un plan solide, trouvez un bon système de soutien et soyez patient. Prévoyez d’en parler à un médecin ou un autre professionnel de la santé avant d’arrêter. Cela est d’autant plus vrai si vous pensez avoir un sévère problème d’alcool.

44 recommended
bookmark icon

One thought on “Comment Arrêter l’Alcool (Et Autres Addictions) Par Soi-même

    Write a comment...

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.