Vie

Comment Le Cannabis Peut-il Affecter Le Sommeil

• Bookmarks: 22


Une bonne nuit de sommeil est essentielle tant pour le bien-être que pour la santé. Il n’y a pas de règle précise quant à la quantité d’heures idéales de sommeil qu’une personne devrait avoir.

Cela dépend de l’âge, de la constitution de chacun et du degré d’activité. Mais certains d’entre nous semblent avoir trouvé la solution grâce à l’utilisation d’herbes de chanvre.

En fait, des millions de personnes à travers le monde consomment du cannabis, et beaucoup d’entre elles ne jurent que par cette herbe riche en THC pour améliorer la qualité de leurs nuits. Si vous n’avez jamais utilisé de cannabis et que vous n’êtes pas familiarisé avec ses applications, vous pourriez avoir des doutes quant à ses prétendus avantages en tant que somnifère. Il existe pourtant un corpus sans cesse croissant de recherches et d’études sur le sujet. Elles sont soutenues par d’innombrables rapports de consommateur qui attestent de l’efficacité du cannabis pour favoriser un sommeil réparateur.

De nos jours, beaucoup de personnes utilisent un bang en verre pour consommer leur cannabis pour dormir de la manière la plus saine possible. Grâce au bang, la fumée est refroidie et filtrée supprimant ainsi une grande partie des éléments plus lourds tels que par exemple les cendres.

Mais cette herbe, qu’elle soit inhalée avec un bang ou une pipe un verre, est-elle vraiment aussi efficace qu’on le prétend ? Comment le cannabis affecte-t-il exactement notre sommeil et comment interfère-t-il avec nos rêves ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

L’influence du THC sur le sommeil paradoxal

De nombreux consommateurs déclarent faire moins de rêves lorsqu’ils utilisent régulièrement du cannabis. Et beaucoup font l’expérience d’un début de sommeil très intense lorsqu’ils s’abstiennent d’en consommer pendant un temps prolongé.

Des études ont confirmé ces dires. Elles ont également montré que le THC (Tétrahydrocannabinol), cannabinoïde issu du plant de chanvre, possède des propriétés psychoactives qui agissent sur le cerveau en modifiant l’équilibre du système nerveux. Ces propriétés influencent le psychisme en modifiant le rythme cérébral, réduisant ainsi le sommeil paradoxal. De ce fait, le THC contenu dans le cannabis jouerait un rôle clé dans la régulation de la qualité et de la quantité de sommeil.

Une étude réalisée en 2008 et publiée dans la revue Sleep Research Society suggère que les gros consommateurs d’herbe passent moins de temps au stade REM du cycle de sommeil que n’importe quelles autres personnes. Étant donné que la phase REM est le moment où nous faisons la plupart de nos rêves, il est donc plus que probable que les gros consommateurs de cannabis qui passent moins de temps en sommeil paradoxal rêvent moins.

cycle sommeil rem

À l’extrême, la suppression totale du sommeil paradoxal peut en fait, dans certaines conditions, être très bénéfique. C’est le cas des personnes ayant vécu des incidents gravement traumatisants, tel que des actes de violence, des accidents tragiques ou des abus. Ces événements peuvent provoquer un trouble post-traumatique. Une condition marquée par de l’anxiété, des flashbacks, des cauchemars et un tas d’autres problèmes de santé mentale.

Une autre étude de 2004 a également révélé que le cannabis peut avoir un effet facilitant le sommeil et favorisant l’endormissement. Par contre, il peut parfois produire une somnolence au réveil ainsi qu’une mauvaise humeur. Le CBD en revanche, qui contrairement au THC n’a pas d’effets psychotropes, a un meilleur effet de réveil et peut même neutraliser les effets soporifiques résiduels de doses élevées de THC.

Conclusion

Par conséquent, le fait que le cannabis ait un effet positif ou négatif sur le sommeil dépend vraiment d’une personne à l’autre et du type de cannabis consommé. Pour un individu qui a du mal à rester endormi ou à s’endormir, les effets du THC favorisant le sommeil peuvent être bénéfiques. Quelqu’un qui doit être alerte tôt le matin peut par contre bénéficier à la place de cannabis riche en CBD.

Comme nous l’avons vu, le THC peut affecter le sommeil paradoxal en le favorisant ou en l’inhibant. Malheureusement, comme dans la plupart des domaines de la recherche, il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons à propos des effets du cannabis sur le sommeil et les rêves. Pourtant, de plus en plus d’informations remontent à la surface. Nous pourrions donc bientôt voir des progrès majeurs concernant l’utilisation de cannabinoïdes comme moyen de favoriser le sommeil.

22 recommended
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.