Le Regard Des Autres : Faites Vous Les Choses Pour Vous Ou Pour Les Autres ?

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Article invité écrit par Hugo Verdier, l’auteur de “ Les clés de la réussite, Les Histoires de ceux qui la font

Le terme d’ipséité est un terme qui a été assez peu utilisé au 21ème siècle. Mis à part Damso , rappeur Belge, la principale figure a l’avoir employé et à en avoir fait un outil de sa pensée est le philosophe Paul Ricoeur. Pour Paul Ricoeur, il faut distinguer la mêmeté et l’ipséité.

Tout d’abord la notion de mêmeté. La mêmeté est l’idée que ce qui définit l’unité d’un (ou de plusieurs) être(s), c’est le fait d’être le (ou les) même(s). Cette définition de l’unité d’un être repose sur la notion de similitude. Si deux chapeaux sont les mêmes, ils partagent une identité commune. On dira que ce sont tous les deux, par exemple, des chapeaux hauts-de-forme. Si je croise deux fois de suite des personnes qui ont exactement le même physique au supermarché, c’est qu’il s’agissait d’une seule personne, la même. Enfin, être quelqu’un, c’est rester la même personne.

À cette notion de mêmeté s’oppose la fameuse notion d’ ipséité , qui tend à donner une autre définition de ce qui fait l’unité d’un être. Être quelqu’un, ce n’est pas être toujours le même, ici. C’est être soi. L’ipséité c’est ce qui nous est propre. Entre ce qui est le même, similaire, et ce qui est propre, unique, l’écart semble grand.

Tout le monde voudrait être différents mais tout le monde a peur d’être au centre du regard de gens. Le regard des autres a toujours été une chose vue de manière péjorative. En effet, le regard des gens est en général malsain, puisque la réussite apporte la jalousie. Alors cela peut devenir un réel handicap pour votre projet.

J’ai commencé différents projets, pourtant la plupart de mon entourage ne pensaient jamais que je ne le ferai. Alors je l’ai faits. Qu’est-ce qui m’en empêche, rien. Si vous avez un projet, faites le, le regard des autres est psychologique, personne ne vous regarde. Arrêtez de rougir et affrontez-le. Nekfeu a d’ailleurs aborder ce sujet : “ Est-ce que t’as honte de vérifier que t’es bien coiffé sur la photo?

Tout passe. Essayez-vous de vous rappeler la dernière fois que votre amie soit tombée et que tout le monde a rigolé. Vous n’y arrivez pas, alors dites-vous que personne ne se rappelle votre dernière chute. Soyez décomplexés.

Le problème également avec le regard des gens est que celui-ci peut vous changer. Si vous faites ce que veulent les gens alors vous allez peut-être perdre votre identité. C’est en se cachant derrière une image pour faire plaisir aux autres que vous vous perdrez vous-mêmes. Comme le résume Damso “ Laisse-moi le temps d’être ce que je ne suis pas, pour devenir ce que tu veux que je sois ”, on comprend que parfois nous sommes prêt à changer entièrement notre personnalité afin de rentrer dans le moule et ne de plus être vu comme quelqu’un de différents.

 

Le problème à mentir sur sa personnalité est que cela ne peut durer dans le temps. Le naturel revient toujours au galop. Il est donc plus judicieux d’avoir un entourage qui vous comprend, que de changer pour ceux qui ne vous comprennent pas. “ Ce que tu es fait tu ne peux pas le fuir, les nuages n’écoutent pas la météo ” Ce n’est pas parce que vous déclarer être quelqu’un que cela change qui vos êtes au fond de vous.

Cependant, le regard des autres peut être aussi bénéfiques. Par exemple, en tant qu’artiste, il est important d’avoir un regard extérieur sur les oeuvres. Le regards des autres peut donc amener à vous surpasser par exemple.

En se posant la question de la pertinence des propos alors il est possible de s’améliorer. Dire simplement “cela ne marchera pas” est totalement contreproductif, il faut chercher comment s’améliorer pour évoluer. De plus, n’écoutez pas quelqu’un qui n’a rien à voir avec votre domaine. Votre famille va peut-être vouloir vous freiner dans vos projets à cause de la peur de l’échec.

Il est important qu’avant de commencer un projet, de savoir pourquoi on le fait. Car la motivation doit durer dans le temps, avant qu’un projet aboutisse, il faut du temps et de l’envie. Comme l’explique Bruno Ouelette, il existe 4 types de motivation, cependant 2 en sont vraiment utiles.

Tout d’abord, la motivation intrinsèque, celle-ci vient de votre plaisir personnel. Par exemple, si vous lisez un livre, pourquoi le faites-vous ? Car vous aimez lire ou car vous êtes obligé de le lire pour un projet. Cette motivation vous permettra de vous améliorer plus rapidement autant sur le plan personnel que sur le plan psychologique. Il y a une différence entre apprendre par choix et par envie, qu’apprendre par obligations.

Ensuite viens la motivation identifiée qui s’apparente à vos valeurs. Par exemple, si quelqu’un de votre famille a besoin d’aide, vous allez aller l’aider pas par obligations mais car vous l’aimez. C’est vos valeurs qui vont guider cette motivation. Ces deux motivations doivent être les plus fortes car, elles vous sont propres et vous représentent.

Ensuite viennent des valeurs extérieures à vous.

Tout d’abord l’ego. Vous faites quelques choses pour paraître utile aux yeux des autres. L’ego est difficile à calmer car c’est votre représentation de vous aux yeux des autres. Mais notre valeur est biaisée car cette représentation est aussi propre à chaque personne vis-à-vis de nos choix et notre façon d’être.

« La vie c’est simple et compliqué Car c’est c’que j’pense que t’es qui sera ton identité pour moi Pareil pour toi vis-à-vis de moi. Quand on y pense j’pense qu’on se connaîtra jamais vraiment »

Damso – Carte blanche France Inter

Cette citation sur le regards des autres pourrait être traduite par celle de Youcef Nemmar “Le regard des autres n’est guère le reflet de son image propre.”

Enfin, la motivation extrinsèque, le fait de recevoir quelque chose en échange d’une tache comme le salaire, et qui est présent dès nos premières années, comme les notes. Cette motivation est l’une des pires car elle est contrôlée et contrôlable, elle peut détruire la motivation intrinsèque car elle nous fait devenir une marionnette. Le problème est que tu ne vas faire que des taches en attendant un retour.

Par exemple : Vous travaillez non pas pour le plaisir mais en attente d’un salaire, ce qui est tout à fait normal. Mais si vous pouviez allier bonheur du travail avec salaire, alors vous deviendriez beaucoup plus productif.

Il est important de ne pas changer la motivation intrinsèque avec la motivation extrinsèque. Vous ne devez pas chercher un retour extérieur quand vous faites une tache. Si vous faites du sport, pourquoi vous le faites, pour que les gens admirent votre nouvelle silhouette ou car ça vous fait vous sentir bien dans votre corps ?

Avatar
Les derniers articles par Hugo Verdier (tout voir)
Facebooktwitterpinterestlinkedin