Vie

Télétravail Et Calfeutrage De Fenêtre

• Bookmarks: 20


C’est un fait : il n’y a jamais eu autant de télétravailleurs, bon gré mal gré. C’est un phénomène auquel il faut probablement commencer à s’habituer.

Aménager son habitation pour y répondre peut dès lors devenir un vrai casse-tête selon la qualité de confort de son logement. Un bureau dédié, un siège approprié, un environnement adapté, une foule de questions viennent se poser lorsqu’il s’agit de rester chez soi travailler. Parmi ces interrogations, il ne faudrait pas négliger la qualité de l’air intérieur.

Celle-ci est directement liée à l’isolation, à la ventilation et à l’étanchéité du logement. Au bureau on ne doit pas s’en inquiéter. À la maison il n’y a personne pour s’assurer qu’il est sain de passer la majeure partie de son temps enfermé (pour ne pas dire confiné). Vous êtes-vous demandé si le calfeutrage de votre lieu de vie, et de travail, était optimal ?

Pourquoi s’intéresser au calfeutrage de sa maison ?

Plusieurs raisons devraient vous inciter à bien vérifier le calfeutrage de votre lieu de vie et de travail. Voici quelques questions à se poser. Devez-vous augmenter le chauffage ? Si vous avez l’impression que le niveau habituel de chauffage n’est pas suffisant, ce n’est peut-être pas uniquement lié à l’inactivité. Il serait sage de contrôler les éventuelles fuites d’air et l’étanchéité des fenêtres ou des portes. Non seulement votre facture de chauffage ne prendra pas l’ascenseur mais votre confort intérieur en sera amélioré.

Constatez-vous l’apparition de moisissures ? Elles peuvent par exemple prendre la forme de points noirs dans les pièces humides. Ces moisissures ne sont pas anodines et peuvent indiquer une mauvaise ventilation. L’accumulation d’humidité à l’intérieur peut en être la cause. Le fait de rester plus longtemps qu’à l’habitude à la maison peut générer un excès d’humidité.

Changement d’habitude : raison de plus pour contrôler le calfeutrage

Le climat n’étant pas encore propice à ouvrir grand les fenêtres pour aérer les pièces, devoir rester à la maison pour travailler implique une accumulation inhabituelle d’air vicié provoqué par la simple respiration des occupants. Ce changement est vécu par votre logement comme un changement d’habitude. Avant ces périodes de télétravail il n’y avait peut-être pas besoin d’aérer souvent puisque le logement restait vide presque toute la journée.

Avec des occupants télétravailleurs, il faut aérer plus souvent. Toutes les habitations ne sont pas forcément bien préparées à ce phénomène et il est peut-être temps de s’occuper à vérifier la qualité de l’étanchéité des fenêtres et des portes. Si un bon calfeutrage est important dans des régions souvent froides, l’étanchéité sert aussi aux échanges d’air de l’intérieur vers l’extérieur.

Calfeutrage et confort intérieur

Un logement est généralement plus exigu qu’une zone de travail. On reste plus volontiers au même endroit, n’ayant que peu de pas à effectuer du bureau à la machine à café. Pour prendre soin de sa santé dans ces conditions, des séances d’étirement et de fitness sont conseillées. Mais quand se voit-on conseiller de s’intéresser à son confort intérieur et à l’étanchéité ? Jamais ! C’est à vous d’effectuer la démarche afin d’optimiser la qualité de votre air intérieur.

C’est tout autant nécessaire que la nuit venue vous aurez besoin de trouver une pièce fraîche et pure afin de bien dormir. Il est peut-être plus que temps de vérifier si votre calfeutrage est optimal. N’hésitez pas à en parler à votre propriétaire si vous êtes en location. C’est aussi dans son intérêt de ne pas voir son bien se dégrader à cause d’une occupation inhabituelle, quasiment 24 heures sur 24.

On peut se demander si la situation exceptionnelle, qui dure cependant, ne deviendra pas une situation normale et si les télétravailleurs ne continueront pas sur ce rythme. Il a été prouvé que la productivité et la satisfaction au travail sont augmentées par le télétravail. Au-delà de différentes études scientifiques qui le confirment, il est estimé que 20% à 25% des travailleurs au Québec continueront à télétravailler après la pandémie. Voilà matière à réfléchir sur les conditions de vie à la maison et sur le confort à apporter aux logements pour travailler dans de bonnes conditions. L’étanchéité et le calfeutrage de maison en font intégralement partie : il faut y penser.

20 recommended
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.