Quitter Son Emploi Pour Devenir Son Propre Patron

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Savez-vous que plus de 13 % des travailleurs français sont prêts à basculer vers un mal-être professionnel alors que seuls 5 % déclarent être satisfaits de leurs choix de carrière ? Le nombre de personnes heureuses au travail peut sembler faible, mais pour être honnête, ce n’est pas si choquant. Il suffit d’écouter les personnes autour de nous pour se rendre compte de l’ampleur du problème. Au lieu de rester sur place et de gérer cela pendant les 15 à 25 prochaines années, ne souhaiteriez-vous pas quitter cet emploi que vous détestez, démarrer votre propre entreprise B2B ou B2C et créer votre propre culture ?

Bien sûr que oui, vous en rêvez ! Car cela pourrait être l’une des expériences les plus enrichissantes de votre vie.

Comment faire pour sauter le pas et réussir votre transition ?

Devenir son propre patron, comme auto-entrepreneur ou freelance, et démarrer son entreprise est un processus auquel vous serez normalement confronté pour la première fois. Il y aura beaucoup de choses à considérer et à définir.

Le premier point est de comprendre votre motivation. Ce qui importe ici, c’est que vous sachiez pourquoi il est préférable pour vous de devenir entrepreneur au lieu de continuer à vivre chaque mois avec un salaire fixe.

Cela vous confronte au défi qui suit : effectuer l’inventaire de vos ressources et de vos connaissances. Faites une liste de vos ressources financières, des connaissances qui vous seront utiles et des alliances clés qui vous seront indispensables pour réussir votre projet d’entreprise.

Soyez réaliste… Il s’agit d’analyser vos chances de succès ! Il n’est pas nécessaire ici d’exagérer ou de gonfler quoi que ce soit.

Ses informations seront à intégrer dans votre business plan (plan d’affaires). Le business plan est un plan directeur qui guidera votre entreprise de la phase de démarrage, à sa création et jusqu’à sa croissance éventuelle.

La bonne nouvelle est que votre business plan n’a pas besoin d’être parfait. Tant qu’il clarifie ce que vous voulez réaliser et comment vous prévoyez d’y arriver, votre plan pourrait être noté sur le dos de votre main.

Vous pourrez ainsi rapidement commencer votre activité. Avec la possibilité de créer son entreprise en ligne, vous pouvez accomplir les formalités de création de votre startup ou de votre société (EURL, SARL, SAS, SASU, SCI et société civile) en moins de quelques jours.

Quitter Son Emploi Pour Devenir Son Propre Patron

Les sujets suivants devraient se retrouver dans votre plan :

  • le résumé : il s’agit d’une introduction concise de l’ensemble de votre business plan. Spécifiez ce que vous souhaitez accomplir et les financements que vous recherchez,
  • la description de votre activité : vous décrivez ici votre entreprise, ainsi qu’un aperçu de l’ensemble du secteur,
  • le plan de marketing : celui-ci explique les méthodes que vous allez utiliser pour commercialiser votre produit ou votre service,
  • l’analyse de la compétition : décrivez les forces et les faiblesses de vos concurrents et ce qui vous rend différent,
  • la description de votre produit ou service : cette section doit contenir des informations plus précises sur ce que votre entreprise offrira,
  • la gestion et les opérations : elle définit votre équipe de gestion et les responsabilités des membres,
  • les finances : L’estimation des coûts associés à votre projet ainsi que le temps qu’il faudra avant de réaliser un bénéfice.

Un business plan réaliste, réfléchi de cette façon, vous évitera de perdre un temps précieux autant comme freelance, comme entrepreneur ou que comme micro-entrepreneur. Encore une fois, cela ne doit pas forcément être long ou compliqué du moment qu’il peut vous aider à déterminer la direction de votre projet.

Comment faire un Business Plan pour démarrer son entreprise ?

Il est important de noter que les hypothèses de votre plan ne doivent pas être uniquement basées sur ce que vous pensez ou supposez. Il est préférable, après avoir réfléchi à votre idée, d’effectuer une courte période de validation et d’enquête auprès de personnes ayant un œil extérieur sur votre projet.

À quoi faut-il faire attention pour ne pas échouer ?

Soyez conscient des défis financiers

Vous devez être préparé aux différences fiscales entre être son propre patron et être un travailleur salarié. Le salarié a généralement un revenu stable mois après mois. On ne peut pas en dire autant de la personne indépendante.

Son salaire peut varier énormément d’un mois à l’autre, selon le travail disponible. Des revenus variables peuvent être un sérieux problème si vous dépendez d’un certain montant chaque mois.

Entourez-vous des meilleurs experts dans leur domaine

Il est sage de faire appel aux services d’un comptable et d’un avocat expérimenté pour vous guider lors de la création de votre entreprise et au cours de son évolution. De cette façon, vous vous assurez entre autres de faire les bons choix et de ne pas avoir de problèmes avec le fisc ou avec la loi.

N’abandonnez pas tout de suite votre travail de salarié !

Conservez votre emploi jusqu’à ce que votre idée soit testée et que vous sachiez s’il existe un marché. Ne démissionnez pas tant que votre projet ne vous donne pas un revenu qui remplace votre salaire.

Ou, que vous ayez au moins une épargne vous permettant de vivre au moins 6 mois, jusqu’à ce que vos bénéfices commencent à affluer. Ensuite, oui, il y a un point de non-retour où vous devrez investir tout votre temps dans votre projet.

Quel domaine d’activité choisir ?

Si vous êtes comme la plupart des personnes, vous avez probablement déjà plusieurs idées en tête. Mais hormis quelques exceptions, les modèles qui fonctionnent le mieux découlent de votre expérience professionnelle.

Ils viennent de problèmes détectés au cours de l’exécution quotidienne de votre travail. Vous avez par exemple identifié un besoin chez les clients qui n’est pas satisfait et vous avez trouvé une manière différente de le combler.

Vous pensez que vous avez ce qu’il faut pour devenir votre propre patron et que c’est la bonne décision ? Bien sûr, vous ferez des erreurs en cours de route, mais vous apprendrez de ces erreurs afin de ne pas les répéter et mieux gérer votre entreprise.

Avatar
Facebooktwitterpinterestlinkedin