Article invité écrit par Annick Havard, psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail.

pleine conscience

Facebooktwitterpinterestlinkedin

La pleine conscience peut vous y aider !

Nicolas, gérant de société, 56 ans, poursuit une brillante carrière : il est satisfait du travail accompli, de son confortable niveau de vie, son couple fonctionne bien, ses enfants ne posent pas particulièrement de problèmes. Et pourtant, sans savoir vraiment pourquoi, il n’arrive plus à faire face. Bien qu’il ne ressente pas plus de pression au travail que d’habitude, il se sent immensément fatigué. Il a des pensées noires, il s’auto dévalorise. Il se fait arrêter 3 semaines et il lui est prescrit un traitement antidépresseur. Son traitement lui fait de l’effet, cela va mieux. 2 ans plus tard, sa fille, mère de 2 enfants en bas âge, se sépare du père de ses enfants. Là, de nouveau, son humeur devient morose, il craint que sa fille ne s’en sorte pas financièrement, car, dorénavant, elle assume seule. S’en suivent des ruminations, des pensées noires. Encore une fois, il s’enfonce dans la dépression : cela se traduit par un manque d’allant, ce qu’il aimait hier ne le motive plus aujourd’hui : son travail, ses loisirs, plus rien ne l’intéresse. Il est dans le cercle vicieux des pensées négatives récurrentes.

Peut-être avez-vous connu une situation proche de celle de Nicolas ? Si c’est le cas, vous êtes probablement dans une spirale descendante : plus vous avez des pensées, émotions, ressentis négatifs et plus vous portez l’attention sur celles-ci et plus votre univers, vos perspectives se rétrécissent.

Alors, comment arrêter de déprimer ?


De nombreuses études scientifiques ont été menées auprès de personnes prédisposées aux troubles de l’humeur et ont démontré comment des techniques issues de traditions millénaires ont pu largement prévenir des rechutes dépressives et arrêter cette spirale. Ces recherches ont utilisé notamment les techniques de pleine conscience.

La pleine conscience consiste à porter son attention, sans jugement et de façon délibérée sur le moment présent. Elle se pratique de façon formelle : exercices de méditation assise, allongée, en marchant, en mouvement. Et de façon informelle, notamment lorsqu’on se livre à des activités quotidiennes quelles qu’elles soient. Ce sont les techniques informelles que je vous propose d’approfondir dans cet article.

méditation pleine conscience

La pleine conscience s’inscrit également dans un autre courant : celui de la psychologie positive qui se propose de s’appuyer sur le fonctionnement sain et optimal de la personne au lieu de se focaliser sur le problème.

En fait, Nicolas, sans en prendre conscience, s’est « conditionné » à penser d’une certaine manière, filtrant toutes les informations reçues en conséquence. Autrement dit, il va voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein, pour la même réalité, c’est à dire la même quantité d’eau. Et à force de penser toujours de la même façon et de se répéter toute la journée la même chose, il est persuadé que sa perception correspond à la réalité. Alors que ce n’est qu’un point de vue, qu’une construction mentale mais qui a la vie dure pour Nicolas. Ce n’est pas sa réalité qui est en jeu ici mais la représentation qu’il s’en fait.

Mais peut-on changer ses pensées ? Eh bien oui avec un peu d’entrainement et beaucoup de répétition.

Retrouver la confiance en soi

La façon dont on va se représenter sa réalité va être déterminante pour nos actions futures, notre façon de concevoir les choses, de nous comporter. Si notre filtre assombrit notre réalité, nous aurons tendance à « baisser les bras », s’il l’éclaircit, nous continuerons à croire en notre destin.

De nombreuses recherches scientifiques ont prouvé que les optimistes réussissent mieux que les pessimistes. En vérité les optimistes connaissent autant de problèmes que les pessimistes.

confiance en soi - pleine conscience

Tout le monde a des défis à relever. C’est l’état d’esprit des gens qui fait toute la différence.

Développer l’optimisme : oui, c’est réellement possible !

C’est là où le développement de la conscience de nos états intérieurs et l’utilisation des techniques appropriées vont nous être utiles. Car ainsi nous pouvons mieux gérer nos émotions en les repérant, en développant la conscience des ressentis négatifs, leurs récurrences, leurs survenues, en apprenant à les observer sans se laisser entrainer par eux, à les accueillir pour mieux les transformer. Avec la méditation de pleine conscience, on part du principe qu’il y a plus de ressources positives en chaque individu que de choses négatives. Mais l’esprit humain est ainsi fait qu’il a tendance à retenir surtout ce qui ne va pas. En effet, selon Barbara Fredrikson, éminente chercheuse en psychologie positive, on aurait besoin de trois expériences positives pour en effacer une négative.

Or, nous avons le choix et nous portons une responsabilité par rapport à notre santé : nous pouvons choisir ce sur quoi nous portons notre attention.

Avec notre partenaire Blinkist, accédez à plus de 2.000 résumés de livres en rapport au développement personnel.

Inscrivez-vous gratuitement maintenant !

Je m'inscris !

Ainsi, les techniques de pleine conscience vont nous permettre de porter notre attention sur le moment présent.

Eckhart Tolle qui a écrit « le pouvoir du moment présent » distingue bien ce qu’il nomme le temps « horloge » du temps « psychologique ».

Le temps « horloge » concerne le temps pratique : on se projette dans le futur pour s’organiser, mettre sur pied un projet, lorsque nous devons organiser un voyage…

On tient compte du passé lorsque l’on tire des leçons de nos erreurs, pour réajuster notre façon de faire…

Ici il s’agit d’un temps pratique, concret dont on doit tenir compte dans notre vie quotidienne.

Le temps psychologique quant à lui, est notamment constitué de toutes ces ruminations du passé (cela tourne en boucle dans notre esprit, avec son cortège de culpabilité, de remord) et toutes les préoccupations anxieuses qui nous habitent qui correspondent à une réalité que l’on se construit souvent de façon arbitraire. Ces représentations mentales sont à l’origine de notre bien-être ou de notre mal-être.

C’est sur ces dernières que les pratiques de méditation de pleine conscience formelles et informelles ont une efficacité et s’avèrent curatives.

Aussi, je vous invite dès à présent à vous familiariser avec ces outils et à pratiquer des exercices concrets présentés dans 3 vidéos « Mini-programme Pro pour réduire le stress avec la pleine conscience» en cliquant sur ce lien : https://annickhavard.com/module-gratuit

 

Neuropsychologue de formation, Annick Havard pratique la méditation depuis une vingtaine d’année. Elle exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail.

De nombreuses études sur les techniques de pleine conscience ont démontré leur efficacité les difficultés à gérer son stress, ses émotions et à prévenir les rechutes dépressives.
Annick Havard anime régulièrement des stages de pleine conscience depuis 5 ans et suis membre active à l’ADM (Association de Développement de Mindfulness). Elle intègre également des outils de psychologie positive dont le principe est de s’appuyer sur le fonctionnement sain de chaque individu.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : http://www.annickhavard.com/

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés. Cela nous permet de savoir si nous créons le contenu qui vous intéresse.

Suivez-nous sur Facebook si vous avez des questions ou si vous voulez juste recevoir quelques articles intéressants. Vous pouvez aussi vous inscrire à notre newsletter.

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Je vous souhaite une agréable visite sur Motive-toi.com. 🙂


Annick Havard
Suivez-moi

Annick Havard

Neuropsychologue de formation, Annick Havard pratique la méditation depuis une vingtaine d'année. Elle exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail.
Annick Havard
Suivez-moi

Les derniers articles par Annick Havard (tout voir)

Facebooktwitterpinterestlinkedin