Même devant l’adversité, il est possible de s’épanouir

 Photo par klimkin / CCO

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Article invité écrit par Xavier.

Nous aimons tous les histoires inspirantes de personnes qui ont accompli de grandes choses en suivant leurs rêves, peu importe les circonstances et les difficultés. Imaginez comme le monde serait différent s’il n’y avait pas de Walt Disney pour rêver l’animation, pas de symphonies de Beethoven pour nous transporter, pas d’Albert Einstein pour nous obliger à revoir totalement notre vision du monde. Et pourtant, ils ont fait face à de nombreux refus mais ils n’ont pas voulu écouter les personnes négatives qui leur disaient qu’ils ne pouvaient pas réaliser leurs rêves et leurs désirs. Voici quelques histoires peut être moins connues, d’autres célébrités et de petites gens qui ont beaucoup de choses à nous apprendre.

Charles Dickens 

L’histoire la plus célèbre de Charles Dickens, Un chant de Noëla failli ne jamais voir le jour. L’auteur faisait face à une grande faillite et envisageait de cesser d’écrire pour toujours. Mais finalement, il décide de tenter encore sa chance et écrit Un chant de Noël en six semaines. Malheureusement, son éditeur le rejette. Au lieu d’accepter l’échec, et malgré ses gros soucis financiers, Dickens décide de financer lui-même la publication. Le livre fait aujourd’hui partie des ouvrages qui ont changé l’Histoire car il a marqué la façon dont nous célébrons Noël.

Thomas Edison

 Il est reconnu comme l’un des inventeurs les plus prolifiques de l’histoire, détenant 1 093 brevets américains ainsi que de nombreux brevets au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. À l’âge de 4 ans, Thomas a été renvoyé à la maison par son maître avec une note qui indiquait à sa mère qu’elle ferait mieux de retirer son fils de l’école, celui-ci étant « trop stupide pour apprendre ». La mère de Thomas décida alors de prendre les choses en main. Avec seulement 3 mois de scolarité officielle, il a pourtant créé de nombreuses inventions telles que le phonographe alors qu’il était aussi partiellement sourd d’une oreille.

Lou Ferrigno 

Plus connu pour son rôle dans l’émission télévisée The Incredible Hulk,Lou a développé pendant son enfance une infection de l’oreille qui entraîna une perte auditive partielle mais permanente. Son père était très critique et négatif à son égard en raison de sa déficience auditive. Il croyait qu’il ne réussirait jamais dans la vie. Pourtant, il est devenu le plus jeune culturiste à remporter le titre de M. Univers à 20 ans. Lou Ferrigno raconte : « Si je n’avais pas perdu mon audition, je ne serais pas là où je suis maintenant. Pour réussir, je devais être meilleur que le commun des mortels. C’est pourquoi j’ai choisi le bodybuilding. Si je devenais champion du monde et si j’arrivais à gagner l’admiration de mes pairs, je pouvais faire n’importe quoi.« 

Robert Toth 

Robert est un artiste américain reconnu pour la diversité de ses créations, sculptures en bronze, accessoires de cinéma, peintures… Il a pourtant dû surmonter des difficultés d’apprentissage en tant qu’enfant. Il n’a pas non plus laissé les critiques des autres le dissuader de suivre son chemin. On lui a souvent sommer de canaliser son énergie et de se concentrer sur une seule forme d’art mais au lieu de cela, il a cherché à dépasser ses limites et il a connu beaucoup de succès dans des formes d’art très diverses.

George Lucas

George Lucas a passé quatre ans à envoyer le script de Star Wars aux différents studios et à accumuler de nombreux refus, dont ceux d’Universal Studios et d’United Artist. Finalement, un cadre de la 20th Century Fox qui avait vu son film American Graffiti et qui avait été impressionné par son travail a décidé de lui donner une chance avec Star Wars. Le film aura coûté 11 millions de dollars et sortit en 1977. Depuis lors, la trilogie originale de Star Wars a rapporté plus de 2,4 milliards de dollars. S’il avait laissé sa voix intérieure négative prendre le dessus, il n’aurait jamais réalisé le film le plus rentable de tous les temps.

Ramon Collilas 

Cet Espagnol originaire d’un village de Catalogne rêvait de devenir footballeur professionnel, mais trois ruptures des ligaments croisés le forcent à changer ses plans. Il décide de ne pas se laisser abattre et retrouve certains attraits du sport dans le poker qu’il pratiquait parfois après les entraînements dans un bar du village. Sa passion pour l’adrénaline, l’adversité, et la compétition l’emmènent vers le monde du poker en ligne, où il commence par de petites victoires. À côté de son activité de coach sportif, il s’inscrit dans des championnats de poker et trouve son rythme. Il marque définitivement un tournant dans sa carrière en remportant le plus gros gain qu’un Espagnol ait jamais remporté dans un tournoi. Avec 5,1 millions de dollars et son titre de champion du PSPC, Ramon Collilas nous prouve qu’on peut toujours rebondir et trouver une nouvelle voie, même quand le destin nous coupe l’herbe sous le pied.

Anna Jarmics 

Née en Hongrie, Anna a perdu ses deux mains à l’âge de 10 ans, alors qu’elle tentait de sauver ses frères et sœurs d’une grenade lancée par un soldat nazi dans leur cour durant la seconde guerre mondiale. À 23 ans, elle s’échappe de Hongrie et déménage au Canada où elle doit non seulement apprendre une nouvelle langue, mais aussi subvenir aux besoins de ses quatre enfants alors que son mari vide leurs comptes en banque et disparaît. Elle est maintenant une joueuse de fléchettes et une artiste très appréciée, et résume à elle seule, en tant que femme handicapée, survivante de la guerre, de nombreuses preuves de lutte contre l’adversité.

Sir John Gurdon 

Le Comité du prix Nobel a déclaré que Sir John Gurdon « a révolutionné notre compréhension du développement des cellules et des organismes». Pourtant, celui-ci était le dernier de sa classe en biologie. Il garde sur son mur un bulletin de notes de son école où son professeur avait écrit : « Je crois que Gurdon se fait des idées sur une éventuelle carrière scientifique. S’il ne peut pas apprendre de simples faits biologiques, il n’aura aucune chance de faire le travail d’un spécialiste, ce serait une perte de temps considérable, aussi bien pour lui que pour ceux qui seraient obligés de lui dispenser un enseignement ». De nombreux enfants auraient été anéantis par un avis si figé, mais Gurdon a prouvé encore une fois que l’avis d’une personne ne résumera jamais les capacités d’une autre.

Jessica Ruiz 

Jessica est atteinte d’une maladie qui ne lui permet pas d’utiliser pleinement ses bras et ses mains, mais cela ne l’empêche pas de réaliser son rêve de devenir maquilleuse. Elle utilise sa bouche pour tenir les pinceaux. À l’école, elle est victime d’intimidation et lorsqu’elle postule dans des écoles de maquillage, elles rejettent toutes sa candidature. Au lieu d’abandonner, elle se forme seule en regardant des vidéos YouTube, et elle s’exerce sur elle-même et sur sa sœur. Elle occupe d’abord divers emplois gratuitement, jusqu’à acquérir une certaine renommée et elle peut aujourd’hui se targuer de vivre grâce à sa passion et sa force de persuasion, qui l’ont poussé à se donner à fond et montrer que son handicap n’était pas un frein à ses rêves.

Alors, n’est-ce pas inspirant ?


N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés. Cela nous permet de savoir si nous créons le contenu qui vous intéresse.

Suivez-nous sur Facebook si vous avez des questions ou si vous voulez juste recevoir quelques articles intéressants. Vous pouvez aussi vous inscrire à notre newsletter.

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Je vous souhaite une agréable visite sur Motive-toi.com. 🙂


Facebooktwitterpinterestlinkedin