Vie

Comment Une Chanson Triste Peut-elle Améliorer Notre Humeur

• Bookmarks: 23


“Sad songs say so much” (Les chansons tristes disent tellement) chantait Elton John en 1984 dans une de celles qui sont restées parmi ses chansons les plus aimées.

Et il continuait en disant à peu près qu’il y a des moments où nous ressentons tous le besoin de partager une douleur, quand un souvenir triste nous hante. Nous ressentons le besoin d’allumer la radio pour qu’un vieux chanteur nous raconte la même douleur que nous.

S’il est facile d’imaginer les motivations qui poussent à éprouver du plaisir à écouter de la musique gaie, il est plus difficile de s’expliquer pourquoi on décide d’écouter de la musique triste.

Si la musique gaie a le pouvoir de nous réjouir, on pourrait penser que quand nous sommes tristes nous devrions vouloir écouter des chansons heureuses. Mais cela n’arrive presque jamais.

Pourquoi voulons-nous nous prélasser dans notre malheur ?

Une recherche démontre notre préférence pour les chansons tristes

C’est le résultat d’une étude menée il y a quelques années par le psychologue E. Glenn Schellenberg et le sociologue Christian von Scheve pour le compte de l’American Psychological Association. Plus d’un millier de chansons ont été analysées parmi celles qui ont eu le plus de succès entre les années 1960 et 2000, en référence au Top 40 publié par le magazine Billboard. L’évaluation a été faite en mesurant le rythme des chansons par battements par minute et leur tonalité a été déterminée par des musiciens. Lorsqu’il s’est avéré que dans une chanson il y avait une tonalité plus gaie qu’une plus triste, la classification a suivi le critère de la tonalité prédominante.

Ce qui est apparu, c’est que les paroles de ces chansons sont devenues de plus en plus négatives et même la musique a acquis un son de plus en plus triste. Avec le passage du temps, la durée des chansons a augmentée. Les chansons en tonalités mineures, utilisées pour des chansons plus tristes et introspectives ont sensiblement augmentées. Alors que dans la seconde moitié des années 1960 les chansons en tonalités mineures n’étaient que 15 pour cent, dans les années 2000 elles étaient presque 56 pour cent. Même le rythme des chansons que nous pouvons définir clairement gaies est ralenti, et celles qui mélangent des moments de joie et de tristesse ont augmenté.

Le ralentissement du rythme s’est avéré être plus marqué dans les chansons en tonalités plus grandes. Ce qui indique «une diminution générale des chansons nettement gaies et une augmentation des chansons avec des états émotionnels variables et qui mélangent des moments de gaieté et de tristesse».

La recherche a mis en évidence que «les textes des plus grands succès pop sont devenus de plus en plus négatifs et concentrés sur l’ego. La musique a également acquis un son de plus en plus triste et avec plus de nuances émotionnelles».

L’effet d’une chanson triste sur notre humeur

Les psychologues et chercheurs Annemieke Van den Tol et Jane Edwards ont mené des études pour essayer d’expliquer pourquoi, quand les gens se sentent tristes, ils sont amenés à écouter des musiques mélancoliques. Il en est ressorti que c’est précisément l’apparition d’un état d’esprit de malheur qui fait naître le désir d’écouter ce type de chansons.

Leur recherche a examiné les motivations décrites par les gens au moment où ils décident d’écouter de la musique qu’ils appellent triste correspondant à des moments où ils éprouvent des circonstances négatives et des humeurs de dépression. Ils ont découvert que les auditeurs choisissent la musique triste essentiellement pour quatre raisons :

  • partage d’un état d’esprit;
  • message contenu dans la chanson;
  • évocation de souvenirs;
  • valeur esthétique.

Ces motivations sont dues à deux effets qui se basent sur l’empathie et l’assurance.

Musique triste

Effet empathique

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’écoute d’une chanson triste n’entraîne pas l’augmentation d’un sentiment de tristesse chez ceux qui l’écoutent. Au contraire, écouter une chanson triste peut valoir comme support, l’effet empathique que nous créons avec l’écoute nous fait nous sentir compris, nous donne le sentiment de pouvoir partager ce qui nous fait souffrir avec quelqu’un qui a ressenti la même douleur. Il nous aide dans le processus d’acceptation en nous apportant un soutien. Ceci se produit fréquemment chez les adolescents, qui trouvent dans des chansons écoutant un abri à leur humeur.

Nous choisissons souvent d’écouter une chanson précise parce que cette musique nous transmet la même émotion que nous ressentons. Parce que nous nous identifions dans le texte, nous l’associons à des personnes ou des événements qui sont réels pour nous. En général, nous pouvons dire que la musique exprime un message dans lequel nous nous identifions. L’écoute favorise l’introspection et nous offre une perspective alternative à un problème contingent. Il permet de refléter ce sentiment négatif pour l’affronter d’une manière nouvelle, il nous incite à réagir et nous aide à regarder au-delà.

Effet rassurant

Un message qui arrive à travers la musique est rassurant, pas agressif, et cela favorise l’émergence d’un sentiment empathique. Les chansons mélancoliques ne suscitent pas seulement de la tristesse mais aussi une participation affective aux affaires de quelqu’un d’autre, telles que la commotion, qui contrastent un effet dépressif en stimulant la libération d’hormones du bien-être. Comme l’ocytocine et la prolactine, qui produisent un effet similaire au soulagement que l’on ressent après avoir pleuré.

La tristesse qui nous parvient de l’Art, sous toutes ses formes, contrairement à celle qui peut surgir dans la vie quotidienne, n’est pas ressentie comme une menace réelle et est donc vécue de manière très différente.

Il semble en outre que les personnes qui éprouvent un état d’âme de tristesse soient amenées à privilégier l’écoute de musique à haute valeur esthétique: cela trouverait une explication dans une forme de distraction et de réévaluation cognitive. C’est-à-dire une stratégie de régulation émotionnelle qui tente de changer la signification attribuée à l’événement qui nous a donné un état d’esprit. Après un événement négatif, on chercherait donc consciemment de la musique à haute valeur esthétique pour améliorer notre humeur.

Conclusions

D’après ce que nous avons vu, nous pouvons dire schématiquement que si les chansons gaies nous apportent de la légèreté, celles mélancoliques nous invitent à réfléchir.

Réflexion et introspection sont des étapes fondamentales pour réussir à affronter les difficultés de la vie. Même la lecture d’un livre ou la vision d’un film dramatique nous font ressentir un sentiment de tristesse. Ils nous laissent aussi un enseignement utile qui nous donne le sentiment d’avoir un outil supplémentaire pour faire face à la vie.

Il faut aussi considérer que l’écoute de musique triste peut satisfaire un pur plaisir psychologique donné par l’expérience de toutes les émotions possibles, même les moins agréables. La tristesse, comme la joie, fait partie de la vie réelle, impossible de la chasser, de la renier ou de tenter de l’éliminer. Se sentir vivant, c’est aussi savoir affronter toutes les émotions qu’on rencontrera.

Annalisa Balestrieri
23 recommended
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.