la communication non verbale

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Il est essentiel de comprendre la communication non verbale.

Les autres vous jugent à la manière dont vous vous comportez et plus particulièrement, sur la façon dont vous interagissez avec eux.

Mais même si beaucoup de comportements sont inconscients, quasiment chacun d’entre eux peut être sujet à des choix conscients.

Vous pouvez non seulement décider de changer la façon dont vous vous comportez, mais vous pouvez apprendre à vous comporter différemment : vous pouvez réaliser des ajustements qui changeront la façon dont vous agissez inconsciemment.

Certains de ces ajustements demanderont beaucoup de pratiques, mais d’autres demanderont juste un peu d’imagination.

Dans cet article, nous allons explorer toutes les différentes façons que vous pourrez utiliser pour être plus influent et plus apprécié des autres grâce à la communication non verbale.

Vous apprendrez les astuces qui amélioreront votre personnalité, quelles que soient les cartes qui vous ont été données.

Nous ne savons pas ce que les Minions se « disent » mais nous comprenons ce qui se passe; c’est de la communication non verbale.

La communication non verbale et ses secrets


Plusieurs facteurs entrent en jeux quand nous interprétons les sentiments d’une personne qui nous parle :

  • le ton de sa voix
  • les repères physiques tels que les expressions faciales
  • la posture
  • les gestes
  • les mots

Alors que les mots et tons de la voix communiquent une chose — «je suis très heureux de vous rencontrer» — les apparences physiques telles qu’une nuque tendue et un front plissé peuvent communiquer une chose tout à fait différente.

Lorsque le signal émotionnel de ces différents canaux est en conflit, votre interlocuteur fera plus confiance aux indices physiques que les mots que vous utiliserez.

La communication non verbale

55 pour cent des signaux que nous interprétons lorsqu’une personne parle sont visuels, 38 pour cent viennent du ton de la voix et uniquement 7 pour cent proviennent des mots utilisés.

Ce que nous ressentons est bien plus inscrit dans notre communication non verbale que dans les mots que nous utilisons.

Lorsque tous les signaux — expressions faciales, posture, geste, ton de la voix, et les mots — racontent la même histoire, nous pouvons alors être assurés que ces signaux sont une expression correcte de ce que la personne ressent.

Par contre, lorsque différents signaux racontent en même temps différentes histoires, nous suspectons que la personne est en conflit avec elle même, inconfortable, ou même qu’elle essaye de cacher quelque chose. Sa communication non verbale là trahit.

Le constat est évident et puissant : nous sommes des créatures visuelles, réagissant à des informations visuelles.

Avec notre partenaire Blinkist, accédez à plus de 2.000 résumés de livres en rapport au développement personnel.

Inscrivez-vous gratuitement maintenant !

Je m'inscris !

Lorsque ce que nous disons est en conflit avec ce que nous montrons aux autres, nos mots perdent leurs valeurs quasiment à chaque fois.

1. L’espace

Lors d’une communication non verbale, posséder l’espace joue plus sur l’influence que l’appréciation des autres.

La manière dont vous utilisez l’espace dans une pièce en dit long au sujet de votre potentiel à influencer les autres.

En général, les personnes influentes se sentent partout chez elles, occupent beaucoup de place, et se déplacent aisément plutôt que de rester fixé à un seul endroit.

Lorsque ces personnes sont engagées dans une conversation, elles vont parfois réduire l’espace avec leur interlocuteur pour affirmer leur domination.

À d’autres moments, elles utiliseront l’espace pour un effet contraire : elles créeront de la distance et se mettront à l’écart des autres.

Mais par-dessus tout, elles contrôlent toujours l’espace, donnant un signal fort qu’elles sont aux commandes.

2. La posture

Une posture bien droite projette de la force. C’est en fait posséder l’espace, mais de façon verticale pour indiquer de la confiance.

Prendre possession de l’espace avec votre corps émet un message non verbale qui n’est pas si différent que celui d’avoir une grosse voiture ou une grande maison : Regardez-moi ! Je suis important !

Nos sentiments et notre physique sont profondément liés.

C’est la raison pour laquelle notre communication non verbal est un indicateur aussi fiable de nos expériences émotionnelles.

Le lien est tellement fort que si nous nous forçons à adopter certaines postures, nos émotions changent pour s’accorder avec notre posture.

Puisque notre posture reflète notre attitude interne, en changeant notre posture, nous pouvons créer des changements hormonaux et développer un plus grand sentiment de confiance.

Mais le volume d’espace que vous prenez n’est pas l’unique façon à notre posture de montrer de la force.

Considérez quelle partie de votre corps vous mettez en avant quand vous vous déplacez : si vous deviez vous jeter sur une ligne d’arrivée, quelle partie de vous briserait en premier le bandeau??

Il y’a trois candidats :

la communication non verbale

# 1. la tête la première

Cette posture ressemble à la posture qu’aurait un très vieux professeur tenant et lisant un livre devant ses yeux.

Le message non verbal que cela véhicule est celui d’une personne perdue dans ses pensées.

# 2. les hanches en premier

La posture centrée sur les hanches est une posture de force. Tout est dans le bassin et dégage une attitude sexy.

# 3. le cœur en premier

Cette posture suggère de l’ouverture, la confiance et une volonté de communiqué. Se déplacer dans un espace avec le cœur est la façon la plus fondamentale de projeter de la force.

Si vous êtes plus concernée à projeter de la sympathie que de la force, pencher légèrement votre tête sur le côté projettera plus de chaleur que de garder la tête toute droite.

Vous exposez ainsi le côté du coup à toute personne qui pourrait vous faire du mal, projetant le signal que vous n’êtes pas une menace.

3. Le geste

Vous projetez de la force en déplaçant vos mains et coudes loin de votre torse.

Par contre, si vous joignez vos mains en face de vous et gardez les coudes collés contre vos côtés, les autres en concluront que vous êtes soit quelqu’un de froid ou d’anxieux.

la communication non verbale

# 1. le contrôle

Le but est d’avoir un contrôle total de l’ensemble de vos gestes.

Comme avec la musique, les pauses entre les gestes sont tout aussi importantes : ce silence démontre le contrôle de votre corps autant que le fait le déplacement.

# 2. la vitesse

Vos gestes dégagent également une expression de votre niveau d’énergie : que vous soyez léthargique, relaxé, alerte, ou nerveux.

Relaxé et en alerte sont excellent pour projeter à la fois de la force et de la sympathie.

# 3. les mains

La manière dont une personne tient ses mains projette également un signal.

Si vous fermez les poings ou tenez les mains plates comme une lame, vous dégagez de la force en suggérant que vous envisagez de blesser quelqu’un.

# 4. les doigts

Si vous doigts sont détendus, ils auront généralement une faible courbure et un espace entre eux — c’est un signe neutre.

Par contre, gigoter et se crisper trahit toujours une angoisse et une anxiété vue comme une faiblesse.

Tout comme nous percevons également le fait de se toucher la tête, le visage, ou les mains comme des gestes de faiblesses.

Il y’a des gestes bien spécifiques qui vous empêcheront de projeter de la sympathie.

Des recherches ont identifié quatre comportements qui déclenchent le doute au sujet de notre comportement :

  • se pencher en arrière
  • croiser les bras
  • se toucher, frotter ou se saisir les mains
  • se toucher le visage, l’estomac, ou d’autres parties du corps.

À des degrés différents, ces comportements expriment de l’anxiété, de l’autoprotection, et l’évitement.

Chacun de ces gestes est en contradiction avec le fait de projeter de la sympathie, car notre cerveau les reconnaît comme des signaux de danger.

4. Le toucher

Nous utilisons le toucher pour exprimer de la chaleur dans de nombreux contextes différents comme la joie, l’attraction, la familiarité, et la sympathie.

Le toucher active le cortex orbitofrontal, la même partie du cerveau qui réagit aux gouts et aux odeurs.

Mais le toucher peut également projeter de la force ; les personnes qui ont des positions dominantes dans leur travail sont plus susceptibles que leur subordonné à initié le toucher.

Il peut prendre toute sorte de formes, d’une tape sur l’épaule jusqu’à une grande étreinte.

# 1. la poignée de main

Une poignée de main peut dire beaucoup de choses au-delà de ce que nous pouvons discerner de l’apparence :

  • l’assertivité
  • la force physique
  • la sensibilité
  • la décontraction

Vous pourrez parfois rencontrer quelqu’un vous serez la main avec un angle particulier, la paume partiellement vers le haut ou le bas.

Comme avec d’autres gestes, la paume au-dessus dégage la chaleur et la soumission.

Plus importante est la paume vers le bas. Il s’agit d’un geste de dominance et vous invite à accepter le défi qui vous est présenté.

Le contact visuel est toujours dispensable lors d’une poignée de main.

# 2. l’étreinte

Une étreinte exprime plus de chaleur qu’une poignée de main, mais porte également plus de possibilités de mal entendues, et particulièrement dans un contexte professionnel.

L’étreinte faite par un homme est une combinaison poignée de main-étreinte qui est moins intime qu’une grande étreinte, mais elles projettent toutes deux la chaleur et du confort avec sa masculinité.

Ce peut être un signal de confiance sociale et de force.

5. Le visage

Nous cherchons tous des indices sur le visage des autres, et les autres font de même avec nous.

Un des premiers pionniers en science de la physiologie faciale est le psychologue Paul Ekman.

Ekman et son équipe ont découvert que les humains transmettent des émotions au travers de leurs expressions faciales de la même manière partout dans le monde.

Chaque émotion a ses propres caractéristiques qui suit naturellement les émotions physiologiques qui rendent l’interprétation de ces émotions indépendantes du contexte culturel.

Ceci est profondément différent de notre interprétation des gestes, qui dans certains cas sont très spécifiques d’une culture à l’autre.

# 1. le visage qui projette de la force

Si vous comparez l’expression faciale de trois émotions — la colère, le dégoût, et le bonheur — vous remarquerez une cohérence entre ces trois expressions :

Le front est abaissé pour la colère et le dégoût, mais pas pour le bonheur. La bouche est différente, mais pour les trois émotions, et la paupière inférieure est légèrement fléchie vers le haut.

Notre lobe occipital à l’arrière de notre cerveau est rempli de circuits neuronaux hautement spécialisés dédiés à repérer ces petites différences qui les interprètent pour vous à un niveau subconscient.

L’effet émotionnel de fléchir les paupières inférieures en gardant le reste du visage détendu est quelque peu ambigu, mais ce qui en ressort est un intérêt intense, la concentration et la détermination.

communication non verbale

Clint Eastwood est sans aucun doute l’un des saints patrons de ce type d’expression et de la communication non verbale au niveau du visage.

# 2. le visage qui projette la chaleur

La façon principale de projeter la chaleur est à travers le sourire.

Des normes culturelles quant au sourire peuvent différer, mais cela reste une forme universelle d’expression.

Nous attribuons toute sorte de bonnes choses aux gens qui nous sourient, tels que le bonheur, l’attraction, la sociabilité, le succès et bien d’autres.

Sourire peut même créer un effet de halo qui peut générer un grand nombre d’associations positives envers les gens qui nous sourient.

Quand quelqu’un vous sourit, votre cerveau se souvient de ce que vous ressentez quand vous portez cette expression, et cela vous rend heureux de vous souvenir de ce sentiment.

Nous avons tendance à aimer les personnes qui nous sourient, car elles nous font sentir bien.

communication non verbale

Le vrai sourire, parfois appelé le sourire de Duchenne, utilise à la fois les zygomatiques et le muscle orbiculaire autour des yeux.

Des recherches ont démontré que les personnes qui de manière continue simulent le sourire, dégagent non seulement un manque d’authenticité, mais également du stress.

Nous percevons plus de chaleur d’un long sourire que d’un sourire bref, mais également, nous percevons le faux sourire quand quelqu’un maintient la large partie du sourire trop longtemps.

6. Le contact visuel

Le contact visuel est une manière primordiale pour transmettre la chaleur.

Un vrai contact visuel est également critique pour projeter de la force.

Les personnes dominantes font généralement beaucoup de contact visuel qui peut parfois paraître extrêmement agressif.

la communication non verbale

Nous interprétons également le manque de contact visuel comme un signe que la personne ne partage pas le moment présent avec nous.

Comme pour le sourire, nous sommes tous des maitres de l’intuition pour détecter un manque d’authenticité dans le contact visuel, et nous remarquons les mêmes types de choses que pour le sourire : la rapidité à connecter, l’intensité, et la durée.

Nous sommes capables de détecter la nervosité et la crainte dans les personnes qui ne sont pas à l’aise avec le contact visuel.

7. La voix

Alors que les signaux visuels sont les moyens de communication les plus puissants, la voix transmet également un large spectre de sentiment.

Notre capacité à identifier les émotions dans la voix a été bien comprise depuis des décennies.

Des études ont démontré que nous entendons le sourire dans la voix à travers le téléphone, et nous imaginons ce sourire sur le visage de la personne.

Nous pouvons également entendre la nervosité dans la voix.

Les éléments de base de la voix sont la hauteur, le volume, la vitesse et le ton.

La hauteur se réfère à comment une note paraît haute ou basse dans la voix d’une personne.

Pour les hommes, avoir une voix grave peut projeter une attitude de dominance parmi d’autres hommes et d’attractions parmi les femmes.

Le volume est généralement lié avec la force. De la douceur dans la voix signale soit de la compassion ou de la timidité.

La vitesse à laquelle une personne parle est plus que la mesure du nombre de mots par seconde, car il inclut également l’utilisation de période de silence, de pause et de la fluidité di discourt.

La vitesse d’expression en elle même ne projette pas nécessairement de la force ou de la chaleur. Par contre, adopter une vitesse lente pour délivrer des points importants est extrêmement efficace.

Il n’existe pas réellement une combinaison parfaite de tous ces éléments. La meilleure approche dépend de la quantité de force ou de chaleur que requiert la situation.

8. L’effet miroir

Pour tous les signaux visuels et vocaux que nous venons de parcourir, la grande question est le contexte :

Comment et quand devons-nous les utiliser ?

Car si vous voulez montrer à une personne combien vous êtes sympathique, il est important de réaliser qu’il y’a bien plus à faire que d’être uniquement soit même.

Lors d’une communication non verbale, l’effet «miroir» est une des manières de transmettre de la chaleur.

Cela signifie vous régler sur les signaux que les autres préfèrent utilisés pour transmettre force et chaleur.

La meilleure pratique est de suivre le comportement de votre interlocuteur, non pas pour manipuler ou par condescendance, mais par respect, dans le but d’essayer de le mettre à l’aise.

9. Le style

Si vous dégagez suffisamment de confiance en vous, vous pouvez être à la mode quel que soit ce que vous portez.

En même temps, lorsque vous partez le bon vêtement pour la bonne occasion, cela vous fera sentir prêt à affronter n’importe quel défi qui se mettra sur votre chemin.

Une étude a démontré que le simple fait de porter une veste blanche de laboratoire rend les personnes plus scientifiquement rigoureuses à un point tel qu’elles font moins d’erreurs à un test d’attention.

Mais si au contraire, ces mêmes personnes sont invitées à porter une salopette de peintre, les résultats ne sont pas améliorés.

Parce que les personnes choisissent ce qu’elles portent, le style est une réflexion de leur caractère.

Quand les autres remarquent votre apparence, ils effectuent une association entre votre style personnel et votre personnalité.

communication non verbale

Le style peut faire paraître certaines personnes comme peu profondes, artificiel, ou indigne de considération, mais il existe des tonnes de preuves que le style joue un rôle important lorsque nous jugeons la force ou la chaleur d’une personne.

Le style a toujours été lié avec un certain niveau de classe et de statuts.

Porter des bijoux, ou des vêtements de grands couturiers est une manière de projeter de la force.

Nous utilisons tous notre style comme une manière de signaler notre appartenance à un groupe ou une tribu.

Nous avons développé des facultés à reconnaître les personnes de notre groupe parmi la foule.

# 1. le vêtement dans la communication non verbale

Le vêtement est la principale indication de notre style.

Les vêtements peuvent transporter avec eux des associations puissantes au sujet de qui nous sommes, non seulement pour les autres, mais également pour nous-mêmes.

Le bon vêtement nous fait sentir comme si nous pouvons affronter tout événement.

Les vêtements plus formels projettent plus de force.

Elles font paraître la personne plus intelligente, sophistiquée, et généralement valant la peine de considération.

Dans les situations où les personnes sont habillées de manière informelle, porter des vêtements informels projette la chaleur par le fait d’exprimer une similarité avec ceux qui vous entourent, et valide ainsi leur choix vestimentaire.

La couleur est la première chose que nous remarquons au sujet des vêtements, ensemble avec les dessins comme les rayures ou autres impressions.

Dans certains cas, seule la couleur sert de signature personnelle. La couleur de nos vêtements forme également notre humeur.

Le noir possède une multitude de significations et d’utilisations. Il peut suggérer une forte formalité, austérité, sex appeal, ou un certain type de froideur ou de mystère.

Le gris foncé est largement considéré comme vêtement professionnel, mais le gris est également associé avec l’atonie et le temps maussade.

Le terme «couleur chaude» fait référence aux tons jaunes, rouges et oranges. Ils projettent de la chaleur.

Les couleurs vives sont amicales et invitent au regard.

Les couleurs qui ont un faible niveau de saturation, tel que les pastels, créent également un sentiment de douceur qui projette la chaleur.

La communication non verbale

Le bleu est généralement considéré comme une couleur projetant de la sérénité et de la familiarité ainsi que de la force.

Le blanc projette la clarté, la brillance et la pureté.

Il est important de noter que la force ou chaleur d’une couleur dans l’abstrait n’en fait pas nécessairement une bonne ou une mauvaise couleur pour une personne ou un vêtement en particulier.

Notre couleur de peau, âge, et type de physique joue aussi un grand rôle sur ce qui paraît bien à porter.

Alors qu’une blouse rouge peut rendre une femme fatale, elle peut également en rendre une autre pâle et non attractive.

De même que les jeans bleu foncé ne projettent de la force simplement que parce qu’ils sont bleu foncé.

La taille se réfère à la forme que prend le vêtement lorsque nous le portons.

De manière générale, des vêtements bien portés, tels que ceux pour le travail, sont un symbole de force.

Un autre aspect de la taille est la manière dont elle s’accorde avec la forme du corps. Les vêtements larges suggèrent plus de confort, ce qui correspond généralement à un signe informel.

Les vêtements près du corps attirent l’attention sur des caractéristiques physiques tels que la taille, les hanches, les fesses, les seins et peuvent former un signal sexuel fort.

# 2. les chaussures dans la communication non verbale

Des recherches suggèrent que la folie autour des chaussures peut avoir un sens.

Les personnes se jugent entre elles basées aussi sur leur type de chaussure, non pas parce que nous sommes tous superficiels, mais parce que les chaussures semblent être un très bon indicateur de beaucoup de choses.

Les revenus, les traits de personnalités et l’appartenance politique sont largement reflétés dans nos chaussures et sont un signe fort de communication non verbale.

Ce n’est bien sur pas une raison pour en faire une obsession. Mais cela suggère qu’il est bon de penser à quel type de chaussure vous souhaitez porter non pas seulement pour protéger vos pieds, mais également pour montrer aux autres quel type de personne vous êtes.

# 3. la coiffure dans la communication non verbale

Encore plus que le vêtement, la coiffure est un fort signal d’ethnicité, de statut, de préférence culturelle et politique.

Les personnes aiment parler à propos de coiffure. Un style de coiffure est un acte équilibré. Il doit s’accorder avec la forme du visage, le type de physique et de personnalité.

Pour la plupart des hommes, la coiffure est relativement simple. Des cheveux bien entretenus démontre un degré de contrôle de soi, ce qui se traduit en force.

Indépendamment de la profession, l’homme qui possède moins de cheveux est considéré comme plus fort.

Le style est bien plus qu’une simple réflexion de vos gouts — c’est une réflexion de votre attitude.

Exécuté correctement, votre style complémente les signaux que vous dégagez à travers votre genre, ethnicité, âge et look, vous permettant d’ajuster la force ou la chaleur que vous souhaitez projeter.

Et si vous souhaitez en savoir encore plus sur la communication non verbale, voici un excellent documentaire sur le sujet:

Dans les secrets de la communication non verbale


N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés. Cela nous permet de savoir si nous créons le contenu qui vous intéresse.

Suivez-nous sur Facebook si vous avez des questions ou si vous voulez juste recevoir quelques articles intéressants. Vous pouvez aussi vous inscrire à notre newsletter.

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Je vous souhaite une agréable visite sur Motive-toi.com. 🙂

Ressource : Compelling People: The Hidden Qualities That Make Us Influential

Olivier Charles

Olivier Charles est passionné par l’entrepreneuriat, la finance et le développement personnel. Il est contributeur pour developpementpersonnel.org et le créateur de Motive-Toi.com. Un blog personnel dédié à vous aider à devenir plus efficace, en exploitant au maximum vos possibilités qui mèneront à la réalisation de vos objectifs les plus importants.
Facebooktwitterpinterestlinkedin