Psychologie

Comment Ne Pas Nous Laisser Dominer Par Les Émotions

• Bookmarks: 45


« L’émotion et un état psychique affectif et momentané qui consiste dans la réaction que l’organisme oppose à des perceptions ou représentations qui en perturbent l’équilibre »

En d’autres termes, les émotions sont des signaux d’alarme qui nous signalent quand quelque chose se passe qui peut avoir des conséquences, positives ou négatives, sur nous.

Ils ont été transitoires, mais ils peuvent se transformer en quelque chose de beaucoup plus durable, jusqu’à ce qu’ils deviennent de véritables obsessions.

Combien de temps dure une émotion ?

Selon certaines études accréditées, sa durée ne dépasse pas 90 secondes, une minute et demie pendant laquelle dans notre esprit est rapidement examiné le stimulus que nous avons reçu.

Après ce temps, l’émotion s’éteint. Ou du moins cela devrait se produire. Mais nous savons bien que les choses ne se passent pas toujours de cette façon et que les émotions prennent souvent le dessus et se prolongent sur une période beaucoup plus longue.

Attention cependant: à ce stade cependant, une transformation s’est déjà produite, nos émotions sont devenues des sentiments !

Différence entre émotion, sentiment et humeur

Qu’est-ce qui différencie une émotion d’un sentiment ? Comme nous l’avons vu, les émotions sont immédiates et causées par des stimuli externes ou internes, mais toujours indépendants de notre volonté. La différence fondamentale réside dans notre conscience de ce que nous ressentons. Si les émotions naissent sans que nous nous en rendions compte, dans le cas des sentiments, on suppose une prise de conscience des causes et des effets qui les accompagnent.

Le passage de l’émotion à le sentiment se produit parce que nous l’alimentons. Quand nous ressentons une émotion, au lieu de la laisser s’estomper, nous avons tendance à la renforcer par la pensée, et plus nous pensons à ce que nous ressentons, plus nous lui donnons de la force et le rendons plus persistant et plus conscient.

À ce moment-là, l’émotion aura pris le dessus sur nous et il sera beaucoup plus difficile de l’éloigner.

Mais ce n’est pas fini. Même les sentiments, tout en étant des états d’âme plus stables que les émotions, ont besoin d’être nourris pour continuer dans le temps. Plus nous sommes impliqués par un sentiment plus notre esprit se concentrera sur ce jusqu’à ce que le sentiment deviendra un état d’esprit, c’est-à-dire une condition émotionnelle stable qui influence et modifie notre personnalité.

Ces étapes sont déterminées par nos caractéristiques personnelles, par la façon dont nous sommes introspectifs et portés à réfléchir sur les situations. Plus nous serons conscients de l’émotion, plus nous la ferons devenir une partie durable de nous et de notre humeur.

Quelles sont les émotions les plus fortes

Les émotions que nous percevons de manière plus forte, celles qui se révèlent les plus intrusives et capables de nous influencer, sont généralement les négatives: anxiété, colère, peur, jalousie, tristesse.

C’est parce que si nous considérons les émotions comme des sentinelles qui nous alertent sur ce qui se passe pour nous préparer à répondre de la manière la plus appropriée, il est facile de comprendre comment il est plus utile à notre survie d’être conscient de situations potentiellement dangereuses plutôt que de situations qui peuvent nous rendre heureux.

Le problème n’est pas tant de ressentir des émotions négatives, mais ce que ces émotions peuvent provoquer: une peur injustifiée et une anxiété excessive. (Vous pouvez lire aussi « La musique pour réguler les émotions »)

La Musique Pour Réguler Les Émotions

Est-il possible d’enlever une pensée ?

La question est inévitable: est-il possible de se forcer à supprimer une pensée ? Et la réponse est tout aussi inévitable: non.

Prenons un exemple à cet égard. George Lakoff, linguiste et neuroscientifique, prononce cette phrase: « Maintenant, pendant une minute, essayons de ne pas penser à un éléphant rose ».

C’est fou, n’est-ce pas ? Aucun d’entre nous n’aurait pensé à un éléphant rose, et pourtant, nous n’arrivons pas à sortir cette image de notre esprit. Il nous est impossible de suivre ce qu’on nous a demandé de faire.

Notre esprit échappe à notre contrôle et nous conduit à une désobéissance involontaire. Il déclenche en effet un processus curieux en suivant lequel une partie de notre esprit va effectivement essayer d’éloigner la pensée, mais une autre partie va continuer à contrôler qu’il ne nous revienne pas à l’esprit et, ce faisant, continuer à le rappeler en le gardant vivant!

Donc la tentative de supprimer une pensée finit par produire l’effet paradoxal de faire de cette même pensée une obsession.

Maintenant, essayons d’ajouter un passage à cette expérience. Pendant que nous essayons d’oublier l’image de l’éléphant rose, on nous demande de ne pas penser aux singes bleus. De doux singes qui nous balancent sur leurs lianes, mangent des bananes et nous sourient amicalement… À ce stade, qu’est-il arrivé à l’éléphant rose? Nous l’aurons probablement mis de côté pour faire place à cette nouvelle « non-pensée »!

Conclusions

Nous pouvons donc conclure que la manière de chasser une pensée encombrante est de la remplacer par une nouvelle pensée. Et si nous considérons que dans notre esprit il y a de la place pour un certain nombre de pensées, il nous est facile de comprendre comment si nous serons capables de remplir cet espace avec beaucoup de pensées positives, il en restera beaucoup moins pour les pensées négatives.
La clé est de parvenir à « dialoguer » avec notre partie intérieure en faisant place à ce qui a pour effet de nous encourager et de nous faire sentir plus forts.

Annalisa Balestrieri
45 recommended
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.